Catégorie : Cuisine

Quels vêtements de cuisine pour un chef cuisinier

Quand on est chef cuisinier ou apprentis et qu’on passe la plupart du temps dans la cuisine, les risques de coupures et de brûlures ne sont jamais loin.

Voilà pourquoi le port de vêtement de cuisine est une obligation dans le métier de la restauration. Mais ce n’est pas la seule raison. Eh oui, c’est grâce à ces tenues qu’on peut se distinguer des autres corps du métier. Plus de renseignement ici !

Chez soi ou dans une chaîne de restauration, pourquoi bien s’habiller ?

Le port d’un vêtement adapté est toujours recommandé que vous soyez un chef cuisinier dans un grand restaurant ou un amateur qui confectionne de petits plats gourmands pour votre petite famille.

D’un côté, la première raison qui justifie le port de cette tenue est une question de protection et de sécurité. Effectivement, c’est en portant un tablier de cuisine que vous pourrez vous protéger de diverses brûlures, salissures et éclaboussures qui sont quasiment inévitables dans le cadre de ce métier.

D’autre côté, la raison de bien s’habiller en cuisine est le confort qui peut en résulter. Ces tenues spécialisées apportent du confort et de l’aisance dans les mouvements lorsque vous concoctez vos plats.

Quand l’apparence compte autant que les compétences

Au-delà de son aspect fonctionnel, le port d’une tenue adéquate a un but esthétique. Derrière les fourneaux, il faut quand même rester chic et élégant. Dans le cadre professionnel, cela améliore votre image et votre valeur, à la maison, cela vous donne l’air d’un véritable chef cuisinier.

D’ailleurs, le vêtement de cuisine n’est plus composé d’un simple tablier, mais est complété par divers accessoires dédiés comme le pantalon de cuisine, la toque de cuisine, les coiffes, les chaussures de cuisine, et autres.
Alors, pour passer un bon moment dans sa cuisine, rien de tel qu’une tenue de cuisine complète.

Confier son vêtement de cuisinier à ROBUR

Rester debout pendant des heures à hacher, à couper, à mixer tous types de plats n’est pas toujours une partie de plaisir. C’est pourquoi il est très important de se mettre bien à l’aise dans son vetement de cuisine professionnel.

Chez ROBUR, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour être bien dans votre peau dans la cuisine. Toque de cuisine, tablier de cuisine, veste de cuisine, vetement de travail cuisine pas cher sont proposés par cette marque pour votre plus grand bonheur.
Et le top ? Le vetement de cuisine pas cher de ROBUR a une coupe très noble.

Plats typiques pour fêter Noël à l’antillaise

Plats typiques pour fêter Noël à l’antillaise

Le pâté

Avec sa pâte brisée croustillante, garni généreusement de viandes et d’herbes aromatiques et sa pointe de piment, le pâté sait ravir les petits et les grands. La pâté salé est fait traditionnellement avec du porc est un indispensable pour vos repas de fin d’année. Il est déclinable en plusieurs recettes : le pâté au poulet, le pâté à la morue, le pâté aux crevettes, le pâté aux lambis sont d’excellentes alternatives pour les personnes qui ne mangent pas de porc ou de viande.

Le boudin rouge épicé

Le boudin rouge est avant tout un mélange habilement équilibré de sang de porc, de pain rassi, d’épices et d’aromates. Celui-ci est présenté comme un chapelet de petites saucisses qui sont charnues et cuit dans un bouillon aromatique. Il existe de très bonnes alternatives comme le boudin à la morue ou encore le boudin à la crevette, pour les gens que le sang écoeure.

Le jambon caramélisé à l’ananas

Sa croûte caramélisée à l’ananas réveille d’une douce note de fruit toute la saveur du jambon. Le bon conseil c’est d’acheter un jambon à l’os car la chair est plus goûtue et l’os peut par la suite être ajouté à la cuisson de pois, lentilles ou encore haricots auxquels il permet d’apporter un supplément de saveur.

Le ragoût de cochon

Une rondelle de porc très bien roussie et relevé avec du goût, une sauce qui est riche et onctueuse, ce fumet est reconnaissable d’entre tous… Souvent accompagnés de pois d’Angole et d’igname sasa (une variété qui est de fin d’année). Pour les personnes qui n’aiment pas les pois d’Angole, il est toujours faisable d’accompagner le ragoût de cochon avec un assortiment de légumes du pays qui sont simplement cuits à l’eau, avec un bouquet garni ou réuni en gratins.

Le sirop de groseille

Ce sirop n’est pas une liqueur mais bien un sirop préparé avec les calices d’un hibiscus appelé aux antilles (groseille-pays) et qui fleurit en fin d’année. Ce sirop est traditionnellement utilisé pour sucrer le punch mais peut également servir à enrichir d’autres types de préparations comme notamment la charlotte à la groseille-pays ou encore de succulentes pâtes de fruits.

Le shrubb

Aux antilles, le shrubb est LA boisson de Noël. Le shrubb est avant tout une liqueur qui est à base de pelures d’oranges et dont chaque amateur de shrubb à sa recette. Vous pouvez en trouver de très bon dans le commerce. Afin de l’adoucir, vous pouvez y ajouter des pelures de mandarines et une préparation à base de sirop de sucre. Le shrubb est généralement préparé dès le mois d’octobre afin de le laisser macérer aux maximum, ainsi votre shrubb aura un goût délectable.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén